L'état providence, c'est bien fini. L'exemple des associations.

La stagnation et la rigueur budgétaire qui s'ensuit auront raison de l'Etat providence. Tant pis pour les plus fragiles, le libéralo capitalisme qui mène le monde n'en a rien à faire.
Ainsi pour n'évoquer que ça, le monde associatif est-il voué à être sérieusement remis en cause.

Globalement, la moitié des recettes des associations provient des subventions publiques, Etat et collectivités territoriales. Or le climat est depuis quelques années à la baisse, et le sera encore davantage les prochains mois. Moins 17% à fin 2013, et moins 10% à Toulouse en 2015. Tous les secteurs sont concernés, en tête la culture, puis le développement social, le sport, l'insertion. 95% des communes envisageraient de baisser les subventions aux associations culturelles. C'est la population la plus modeste qui sera frappée, celle qui n'a pas les moyens de payer plein pot les offres culturelles et sportives, qui est exclue du marché du travail et pour qui Pôle Emploi brille par son inéfficacité, les jeunes qui peuvent pratiquer le sport toutes classes sociales confondues au travers des clubs. Ce sont aussi les petites villes et villages au travers des associations culturelles qui animent les saisons estivales et font de ces petites cités des zones attractives.
Mais c'est aussi 200 000 emplois qui pourraient être menacés, un emploi sur dix du secteur privé est logé dans le secteur associatif.
Toutes les associations ne se valent pas, et nul doute qu'un ménage pourrait être fait. Mais ce n'est pas le plus souvent ce qui est entepris, la coupe est sytématique, sans égard à l'utilité sociale de l'association. Points Accueil et Ecoute Jeunes, qui vise à aider les jeunes tentés par le suicide, a vu ses subventions divisées par deux en quatre ans.
Le monde est gouverné par l'argent et la cupidité. La réussite y appartient aus plus cupides et aux plus dénués de scrupules. On pourrait dire de conscience et de valeurs. Les associations sont là pour introduire un peu de générosité, intéressement, dévouement, amour. Crime de lèse capitalisme!
Bientôt ce sera fini, l'argent roi aura triomphé de tout, tant pis pour ceux en seront dépourvus. L'Etat providence est mort.  

étude du Collectif des Associations février 2015
 

économie