Politicaille à la française

HollandeQuinze mois avant les présidentielles, Hollande a opté pour un remaniement totalement de magouille, car visant un seul but : être le seul candidat possible de la gauche en 2017. Désespérant.

Oublié le "moi président ...", qui nous promettait une politique "autrement". Hollande est un politicien professionnel maître dans l'art du compromis et de la magouille politicienne, la fonction présidentielle ne l'a pas élevé.
Alors que plus de 10% de  la population est sans emploi, que la crise migratoire qui ne nous a pas encore touché, sauf à Calais, frappe à notre porte, que les inégalités sociales s'accroissent comme partout dans les pays développés, qu'une crise financière menace d'exploser, que les déficits, notamment du commerce extérieur, ne faiblissent pas ou peu, que le capitalisme financier envoie le monde dans le mur, il nous concocte un remaniement fait dans le seul intérêt de sa prochaine candidature.

 

En faisant entrer au gouvernement des ex ou futurs ex verts, son seul but est de donner un coup fatal à un parti moribond, alors même que l'écologie est en plein dans l'air du temps. Duflot avait quitté le gouvernement parce qu'elle pensait qu'y rester la desservirait aux présidentielles, Cosse la remplace 18 mois après, par ambition personnelle et pour faire un bras d'honneur à son parti, enfin, ce qu'il en reste, qui menaçait de la virer. Les verts étant désintégrés, il n'y aura plus aucune légitimité à une candidature de Duflot
L'ambitieux Placé a gagné, il est ministre, et encore pan sur le bec de Duflot. Ayrault est de retour. Il nous avait quitté 1er ministre, amer d'avoir été lâché, on le retrouve Ministre des Affaires étrangères, valet reconnaissant. Vanité quand tu nous tiens !
Le pompon a été atteint quand à propos de l'aéroport de Nantes le président a osé dire qu'il avait décidé ... de ne pas décider. Car proposer un référendum à  ce stade d'avancement du pojet est bien une non-décision.

Seul candidat possible

Est-ce ainsi que les politiciens vivent ?
Les populistes peuvent se réjouir, les politiques leur ouvrent les portes vers le pouvoir, incapables qu'ils sont de mettre l'intérêt général au-dessus de leurs ambitions personnelles. 
De plus en plus de gens à gauche réclament des élections primaires pour désigner leur candidat, considérant que le président sortant ne doit pas l'être automatiquement. S'il est honnête, Hollande ne peut pas être candidat à sa propre succession si la courbe du chômage ne se renverse pas d'ici mai 2017.
Mais s'il n'y a pas d'autres candidats possibles ? Duflot discréditée, Mélanchon candidat libre, Montebourg retiré et pas crédible, Valls impopulaire qui aura besoin d'un temps de vacance pour se refaire une santé, Hollande est en train d'assurer sa candidature "par défaut", courbe du chômage renversée ou pas.
Il sait que ce n'est pas son bilan qui le fera naturellement candidat, alors il magouille pour paraître le seul candidat possible.
Le pouvoir est une fin en soi pour des politiques sans idéal et sans vision, laissant aux seuls partis populistes, pour notre malheur, le soin d'afficher un projet de société.    

politique