Chine découverte

Dsc00994
Dix jours pour visiter la Chine, c'est court, pour un pays égal à 20 fois la France, comptant 1,3 milliards d'habitants et riche d'une culture vieille comme le monde.
On aura vu Pékin, avec ses vieux quartiers, la Cité interdite et la Grande muraille. Et ses tours.
On aura vu Xi'an, avec sa vieille armée enterrée, et ses tours.
Et Guilin, riche de ses paysages éternels, et de ses tours.
Et Shanghaï enfin, avec ses son quartier européen du 19ème siècle, ses quartiers populaires reconstruits et ses tours.

L'empire n'est plus immobile, et si les sites anciens sont encore là, c'est avec frénésie que les chinois vivent le développement économique, grosses voitures, autoroutes suspendus, et des tours, encore et encore des tours. Plutôt belles du reste, voire superbes.
Un autre Chine, ailleurs, bouge moins vite, et peut-être pas du tout. Mais celle-ci avance en regardant peu en arrière, avec une liberté créatrice qu'on devine sans limites et sans les freins que la démocratie peut parfois imposer. Uber est légal, l'aérotrain, qu'on a coulé en France parce que ce n'était pas la SNCF qui l'avait inventé, relie les 45 km qui séparent Shanghaï de l'aéroport en 7 minutes (c'est vrai que nous, nous avons le RER B!!!), les tours fleurissent partout, habitations et bureaux mélangés, avec le transport collectif à moins de 700 mètres de chaque habitation.

Pour le meilleur ou pour le pire, l'avenir le dira.

Le programme Arts et Vie

Mes comptes-rendus avec diaporamas

Pékin et la Grande Muraille

Xi'an et l'armée enterrée

Guilin et ses paysages

Shanghaï et son gigantisme

voyage