Humeurs

  • Réseaux sociaux et démocratie

    La mode est aujourd'hui à taper sur les réseaux sociaux, parce qu'ils affichent haine, violence, grossiéreté, dans des communications sans recul, sans analyse, dans des messages anti-culture appelant à la révolte violente. Les Réseaux sociaux sont l'exutoire des frustrations d'une part de la population mal traitée par des années de libéralisme sauvage, qui trouve là, enfin, un moyen de se faire entendre.

    Lire la suite

  • Planète recherche urgentiste

    Le monde est divisé en deux. Il y a ceux qui continuent à faire comme avant, et s'enrichissent avec indécence. Et les autres, les plus nombreux, qui désespèrent de voir leur situation s'améliorer ou qui voient le mur de fin du monde se rapprocher inexorablement.

    Lire la suite

  • Contre-sommet

    ContersommetA côté du G7, représentant le monde industrialisé et défenseur du système, se réunissent des milliers de personnes désireuses d'un changement radical, partant du principe, justifié, que la clé de nos maux a sa source dans le capitalisme et son évolution.

    Lire la suite

  • Mediapart ou quand on veut tuer son chien ...

    De Rugy a craqué sous le lynchage médiatique. Parce que son nom était sali, que sa crédibilité était réduite à néant, que partout sur son passage fleurissaient les images de homards. Le monde devient un immense facebook, ou la recherche du buzz prédomine sur celle de l'information. De Rugy n'a peut-être pas été exemplaire, mais quid de Mediapart qui fait les poubelles, encourage la délation, soulève des "affaires" qui n'en sont pas vraiment, à la seule fin de faire parler de lui pour plus d'audience et de business. 

    Lire la suite

  • Haro sur de Rugy

    François de Rugy a été pris les doigts dans le pot de confiture, ou plutôt pinçant les pattes de homard, quand il était président de l'Assemblée Nationale. Tels les animaux de la fable, tout le monde se précipite pour le condamner d'avoir fait ce que tous ont fait ou feront quand ils seront à sa place. Telle est la vie politique, que les réseaux sociaux et Internet rendent encore plus impitoyable.  

    Lire la suite

  • Urgence écologique, le consommateur doit prendre le pouvoir

    Pas un journal radio, télévisé, papier qui nous rabâche les oreilles de l'urgence écologique. Tous les hommes politiques, journalistes, grands patrons trouvent là un merveilleux consensus. Lâchement, tout le monde en appelle à l'Etat. Mais seul, il ne peut pas grand-chose face à des entreprises dont ce n'est pas la préoccupation. Le pouvoir de changer les choses appartient au consommateur citoyen du monde.

    Lire la suite

  • Que reste-t-il du macronisme ?

    Emmanuel Macron a bâti son histoire sur quelques idées fortes, que très vite les médias adeptes de raccourcis ont appelé macronisme. Qu'en reste-t-il aujourd'hui ?

    Lire la suite

  • Quand le yuan s'éveillera ...

    Yuan
    Il y a des années, l'eurodollar et les risques qu'il engendre pour le monde étaient la grande inquiétude des économistes, faisant la une des Universités et de la presse économique et financière. Depuis, son règne s'est considérablement accru, sans que personne ne s'en inquiète plus. Et pourtant !

    Lire la suite